Vous êtes ici : Accueil > Actualité

Nouvelles acquisitions de la bibliothèque novembre

Livres entrés en novembre 2019

Boris Kritchevski : Vers la catastrophe russe - Lettres de Petrograd au journal "L’Humanité" octobre 1917 - février 1918

La Révolution d’octobre, "dix jours qui ébranlèrent le monde", fit naître une illusion, celle de l’apparition d’un homme et d’un monde nouveaux. En France cette illusion dura plus longtemps qu’ailleurs. D’irrécusables témoins s’étaient pourtant exprimés dès 1917. Boris Kritchevski (1866-1919) fut l’un d’entre eux. Militant socialiste russe, dont les sympathies politiques n’altéraient pas la lucidité, il collaborait depuis quelques années à L’Humanité lorsque ses compétences le désignèrent naturellement pour "couvrir" les évènements de Petrograd. Toutes ses chroniques antérieures au coup de force "bolcheviste" (6 novembre 1917, dans le calendrier russe) furent publiées, mais par la suite, les fidèles de L’Humanité ne purent en lire qu’une seule. Sous l’influence des partisans de Lénine, les lettres suivantes furent écartées. Kritchevski en fut indigné. Néanmoins ses textes furent tous rassemblés par les éditions Félix Alcan l’année suivante en un volume intitulé Vers la catastrophe russe. Lettres de Pétrograd au journal "L’Humanité" : octobre 1917 février 1918. Après la mort de Kritchevski en 1919 une chape de silence recouvrit son oeuvre qui mettait à mal l’un des grands mythes fondateurs du XXe siècle. Comme on le verra, Kritchevski s’y exprimait sans ambages sur la brutalité des prétoriens bolchevistes. Il ne nourrissait aucune illusion sur la nature implacable du nouveau régime. La présente réédition reproduit dans son intégralité le texte de 1919. En préface, quelques repères chronologiques et historiques en faciliteront la lecture.

Éditions de Fallois - 222pages

Académie catholique de France : Dignité et vocation chrétienne du politique

En novembre 2015, l’Observatoire Foi et Culture interrogeait le caractère irréversible du désenchantement du politique ; un an après, alors que les échéances électorales suscitent moins les projets que les ambitions, il semble que le constat demeure. Les questions posées (économie mondialisée, éducation, écologie, mouvements de populations, recherches scientifiques et biomédecine, etc.) débordent les frontières des nations ; ne pouvant se traiter que sur le temps long, elles se heurtent au court-terme qui s’impose à celles et ceux qui briguent ou exercent un mandat électif. Cette tyrannie de l’immédiat, dont on accuse souvent les médias, ne masque-t-elle pas l’impuissance à proposer un grand dessein et l’inconscience des périls que peut créer l’issue des prochaines élections ? Le christianisme s’inscrit depuis toujours dans des contextes très différents. Il a développé au service du bien commun une réflexion sur les sociétés, les cultures, le politique. La foi chrétienne place la personne et l’espérance au cœur de l’action politique et sociale.

Parole et Silence - 241 pages

Pape François : Catéchèses sur la miséricorde ; La miséricorde change le cœur

Nous commençons aujourd’hui les catéchèses sur la miséricorde selon la perspective biblique, de manière à apprendre la miséricorde en écoutant ce que Dieu lui-même nous enseigne à travers sa Parole. Nous commençons par l’Ancien Testament, qui nous prépare et nous conduit à la pleine révélation de Jésus Christ, en qui se révèle la miséricorde du Père de manière accomplie. Dans l’Écriture Sainte, le Seigneur est présenté comme «  Dieu miséricordieux ». Tel est son nom, à travers lequel Il nous révèle, pour ainsi dire, son visage et son cœur. Lui-même, comme le rapporte le Livre de l’Exode, en se révélant à Moïse s’autodéfinit ainsi : «  Yahvé, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité  » (34, 6).

Embrasure - 214 pages

Conférence évêques de France Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? - Eléments d’anthropologie catholique

Ce nouveau texte du Conseil permanent des évêques de France ambitionne, pour le grand public, de présenter les fondements de l’anthropologie catholique. Aujourd’hui, l’homme fait face à de grands défis et à de grandes tentations. Le progrès lui offre des potentialités exaltantes mais crée aussi des menaces inquiétantes. Afin de nous aider à répondre aux interrogations sur notre dignité, notre faiblesse, notre destin dans l’univers, il a été jugé utile de proposer dans ce texte quelques pistes de réflexions sur la personne humaine, sa beauté, sa vocation, son droit de s’accomplir pleinement. Ce texte clair et puissant, dont le titre est tiré du Psaume 8, est préfacé par Mgr Michel AUPETIT, Archevêque de Paris, et postfacé par Mgr Jean-Pierre BATUT, évêque de Blois.

Cerf Documents d’Église - 80 pages

Adrien Candiard : Pierre et Mohamed

Mohamed, jeune algérien de 21 ans, est venu chercher l’évêque Pierre Claverie à l’aéroport d’Oran pour le reconduire à son évêché. Retiré sur une corniche qui domine la ville, il se remémore le temps passé avec Pierre : sa joie et sa fierté quotidiennes d’être son chauffeur, leurs discussions et la naissance de leur amitié, ses doutes et ses peurs aussi, car Mohamed sait le danger à rester auprès de lui dans un pays en proie au fanatisme et à l’intégrisme… Le 1er août 1996, quelques mois après l’enlèvement des sept moines trappistes de Tibhérine, Mgr Pierre Claverie, dominicain et évêque d’Oran, est assassiné avec son chauffeur Mohamed Bouchikhi. Pierre et Mohamed rend hommage à leur amitié profonde et à l’indéfectible volonté de dialogue interreligieux de Pierre Claverie.

Cerf et Tallandier - 77 pages

Pape François : Soyez dans la joie et l’allégresse, gaudete et exsultate

- Exhortation apostolique du Saint-Père François sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel

Déclaration du pape François, à l´occasion du 25e anniversaire du Catéchisme de l’Église Catholique, dans laquelle il appelle à s’inspirer des Évangiles et à chercher la sainteté.

Les spécialistes sollicités présentent et explicitent chaque chapitre tout en soulignant la richesse spirituelle et le caractère personnel de ce texte.

Salvator - 120 pages


Françoise Niessen - Olivier de Dinechin : Repères chrétiens en bioéthique : La vie humaine, du début à la fin

La conviction des auteurs de cet ouvrage est que l’éthique catholique peut apporter une contribution pertinente à la réflexion bioéthique dans une société pluraliste et à des décideurs responsables qui respectent la dignité inaliénable de tout être humain confronté à la maladie, à la souffrance et à la mort. L’objectif principal de ce livre précis, concret et documenté (références multiples aux Écritures et au Magistère) est pédagogique. Il est donc accessible à tous ceux qui s’interrogent sur les pratiques médicales ou biomédicales alimentant le débat actuel et qui recherchent un éclairage chrétien. Tout lecteur pourra se sentir interpellé par l’option suivie par les auteurs en faveur d’une éthique de l’hospitalité qui préside aux pratiques et aux enjeux de la médecine. Un guide unique et essentiel qui s’inspire de la morale de gradualité prônée par le pape François pour promouvoir la miséricorde.

Salvator - 505 pages

Henri Hude : Habiter notre nature

La crise écologique constitue sans conteste l’un des défis majeurs de notre temps. Mais, contrairement à ce que l’on observe souvent, la proposition de simples mesures techniques ne pourra pas la résoudre : elle trouve en effet ses véritables racines au plus profond de notre culture. C’est à la découverte de ces dernières que s’attèle ici Henri Hude, dans cet ouvrage qui constitue le deuxième volume de sa grande méditation sur l’humanisme de demain. Penser la crise écologique, c’est penser la nature et la relation - souvent conflictuelle - qu’a noué avec elle l’homme contemporain. La nature n’est-elle qu’une mécanique impersonnelle intégralement quantifiable ? Un ordre de nécessité qui s’oppose absolument à la liberté humaine, et qui, pour cette raison, doit être intégralement dominé ? Le salut de l’une exclut-il, par conséquent, le salut de l’autre ? L’homme, pour être libre, doit-il effacer la nature, ou la nature, pour être restaurée, doit-elle être libérée de la présence humaine ? Au fil de son raisonnement, appuyé sur la plus solide tradition philosophique, Henri Hude résout cette contradiction mortifère et y substitue une autre vision, celle d’une nature dynamique ferment d’une destinée humaine sans égale dans la création. Il mène ainsi, par ce biais, une réflexion sur le sens le plus profond de notre existence et nous ouvre sur notre vocation fondamentale, la philia (l’amitié), et sur le Dieu trinitaire qui la fonde et l’inspire.

Mame - 245 p .

Benoît Bourgine : Bible oblige

La Bible s’offre à toute conscience humaine, qu’on vienne à elle par curiosité ou par soif de Dieu. En ce sens, la Bible est ouverte à une infinie variété de lectures. En un autre sens, la Bible oblige. Quiconque prétend l’expliquer doit en effet la rapporter à ce dont elle parle, à savoir Dieu et la relation qu’il instaure avec les siens. Voici le grand thème de ce livre : l’étude historique et littéraire ne suffisent pas à faire entendre la vérité de la Bible. Pour bien la comprendre, il convient de prendre acte de sa nature théologique : elle est le texte d’une révélation qui suscite chaque fois une relance de sa signification. Voilà qui oblige l’exégète et le dogmaticien à croiser leurs pas dans l’espace d’échanges de la théologie biblique, qui relie la Bible à la vie de foi aujourd’hui.

Voilà pourquoi, comme le montre magnifiquement cet essai, on n’aura jamais fini de lire le Livre. Benoît Bourgine enseigne la théologie depuis 2003 à l’université catholique de Louvain, où il dirige des recherches en théologie fondamentale et dogmatique. Il est également professeur invité à l’université Saint-Louis de Bruxelles.

Éditions du Cerf Cogitatio Fidei 303 p.